Les Hommages

Vincent

Cela s’est passé il y a longtemps,

Du haut de mes trois ans,

Je t’adulais mon frère Vincent.

J’écoutais ce que tu écoutais,

Je te regardais comme on regarde son aîné,

Plein de tendresse et de fierté,

Pour ce grand frère que j’ai tant aimé.

Et puis tu m’as quitté,

Animé par je ne sais quelle idée,

Détruisant notre complicité.

Tu es parti avec tes secrets,

Tu as préféré t’en aller,

Fuir la vie et son adversité,

Plutôt que de l’affronter.

Longtemps j’ai cherché à te comprendre,

Ce geste comment as-tu pu l’entreprendre,

La confrontation m’a permis de comprendre…

 

Mémé

Tu as remplacé dans mon cœur,

La grand-mère que je n’ai pas connu,

Et celle que je voyais peu.

Je t’ai aimé comme une petite fille,

Tu m’as bercé comme tes petits enfants,

Nos enfants t’ont surnommé « mémé bleue »,

Car derrière ton tablier bleu on pouvait,

Aussi voir un coin de ciel bleu.

Notre seigneur a décidé de te rappeler près de lui,

Nous ne pouvons pas lui en vouloir,

Tu as tellement fait tout au long de ta vie

Que tu mérites aussi ce repos.

Même s’il nous rend triste, il faut le dire,

Ton départ fait place à des bons souvenirs,

Je rends donc hommage à ce petit bout de femme

Qui était une grande dame.

 

Emeline

Je vois dans tes yeux bleus

Que tu n’es pas si loin de moi

Tu te réfugies souvent en toi

Car tu n’as pas d’autre lieu

Chaque fois que tu me regarde

J’ai l’impression de te découvrir

Chaque fois que je te regarde

Tu as l’impression de te trahir

Pourtant je ne veux pas t’obliger

A me dévoiler tes secrets

Mais j’aimerai tant deviner

Ce que sont ces regards discrets

Tu t’exprimes à travers moi

Je me découvre à travers toi

Ton sourire avait revêtu un masque de douleur,

Ta tendresse se noyait dans un flot de tristesse,

Ta joie de vivre transformée en rancœur.

Un rayon de soleil est entré dans ta vie,

Par cette petite porte, celle qu’on oublie,

Celle qui nous permet de nous évader,

L’entrée de notre jardin secret.

Et là tout à coup, tout s’est éclairé,

Ta séduction enfin retrouvé

Ton dynamisme enfin exalté

Ta reconnaissance enfin délivré

Tu retrouves ton humour aiguisé

Ta beauté et ta sensibilité.

Publié dans : ||le 5 avril, 2008 |Pas de Commentaires »

Laisser un commentaire

Mes mots... |
leidgens |
Une passionnée...à la plume... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | My Brain Write
| "En lisant, en écrivant"
| thedailyprophet