L’amitié, les ami(e)s

amitie0307za1.gif

 

Amitié, toi la puissance éternelle,

Qui nous guide et nous donne des ailes,

Telle la belle colombe emportée par le vent,

Soutiens-nous pour toujours aller de l’avant.

Amitié, sentiment pur que caches-tu,

Derrière tant de simplicité dans la manière de t’annoncer ?

Peut-on y voir de la joie ou qu’en dis-tu,

Beaucoup de désarroi pour t’accompagner ?

Amitié, que faut-il faire pour te mériter ?

Ressembler à l’entité qui te propose,

Ou faut-il simplement se plier,

Au fait de subir une métamorphose ?

Amitié, au fil du temps je te refuse,

J’ai peur que mon coeur ne s’embrase trop,

Dans ton exclusion je trouve un refuge,

Pour éviter de recevoir et de donner trop.

Et pourtant lorsque je te rencontre à nouveau,

Je ne peux dire ce qui me pousse à t’accepter,

Je t’accorde une autre chance, un autre essai,

En espérant ne pas tomber de haut !

 

Aussi longtemps, …

Je m’échappe mais jamais n’oublierai,

Ces années passées près de toi,

Tout ce que tu as pu m’apporter,

Tout ce qui restera entre toi et moi.

La vie est ainsi faite

Successions de joies et de décéptions

Mais l’amitié qui nous unit avec émotion

Est inébranlable et parfaite

Tu m’as permis de redécouvrir

Que l’on peut faire confiance

Sans avoir aucune méfiance

Et permettre ainsi à notre relation de se nourrir

Je resterai fidèle à notre amitié

Aussi longtemps que tu le resteras

L’éloignement ne doit pas la tuer

Mais renforcer ses liens, tu verras

 

 

Derrière ton allure bien charpentée,

Se cache un homme simple et généreux,

Qui inspire la tendresse et le respect.

Malgré nos différences de générations,

Tu as su m’apprécier et m’élever,

Sur le chemin de tes émotions.

Nous avons su échanger nos ressentis,

Sans n’avoir jamais aucun à priori,

Comme savent le faire les vrais amis.

Je te respecte en tant qu’aîné,

 mais également en tant qu’ami,

Partageant nos rires et  nos regrets,

A travers la beauté de nos écrits.

Que par ce petit poême,

Notre amitié soit à jamais soudée,

Car elle montre sans peine,

Qu’elle ne souffre que du poids des années.

 

Bercée par la musique de mon coeur,

L’émoi que m’apporte le bonheur,

D’avoir croisé au cours de ma vie,

Ces personnes que l’on appelle amies,

Je m’aperçois tout au long de mon chemin,

Qu’il y a toujours quelqu’un,

Près à tendre la main,

Pour aider à surmonter le chagrin,

Une présence et une écoute à qui,

On peut dévoiler ses ressentis,

Sans restriction, ni déni.

Simplement parler de soi.

Trouver l’âme sœur, 

Quelqu’un à qui ouvrir son cœur, 

Quelqu’un qui ouvre ses bras, 

Quand ça ne va pas. 

 

Il suffit d’une personne, 

En qui la tendresse raisonne, 

Qui ait beaucoup d’amour à donner, 

Qui ait envie de partager. 

 

Publié dans : ||le 24 mars, 2008 |7 Commentaires »

7 Commentaires Commenter.

  1. le 29 mars, 2008 à 16:06 jade écrit:

    Salut ma isa, je me suis decidee a aller a la decouverte de tes ecrits et je te remercie pour cet agreable moment, c chouette et c vrai que ca fait du bien d ecrire!!!! bonne suite!! biz

  2. le 30 mai, 2008 à 22:52 Valerie écrit:

    Bonsoir Isa,

    Me voila ce soir en train de me promener sur ton blog… Merci pour ce moment de détente…

    La maman de Scotty,

    Valérie

  3. le 1 novembre, 2008 à 19:35 Corinne écrit:

    La vie est faite d’épreuves et de plein de p’tits bonheurs et, la lecture de tes poèmes fait désormais partie de mes petits bonheurs! Continue…
    Merci.
    Bisous.
    Corinne

  4. le 2 novembre, 2008 à 15:50 fleurine écrit:

    Par hasard je me suis promenée sur ton blog,très joli, chanson et poème très bien ,agréable a voir dans ce monde de violence . Merci pour cette détente,bonne continuation….bisous fleurine

  5. le 4 décembre, 2008 à 14:04 Magali écrit:

    Slt Isa ,tes poémes mon bcq émue et certains mon méme donner les larmes aux yeux mais ils m’on aussi apporter du réconfort alors MERCI. de la part d’une amie sincére.

  6. le 15 décembre, 2008 à 16:17 fleurine écrit:

    coucou zaza,,très beau ton poême ,très émouvant ,les larmes ne pouvaient être évitées merci pour ces belles choses ,tu me réconfortes ,qu’il existe encore des personnes plein d’amour et de bonté comme toi!Continue a nous émerveiller merci!

  7. le 24 décembre, 2014 à 22:40 schalk écrit:

    J’ai été absente un long moment pour raison de santé
    je suis revenue sur mon blog avec une nouvelle définition !ton site est toujours aussi magnifique,tes poèmes pleins de douceurs
    Bon Noël et très bonne année 2015,avec toute mon amitié
    et mes sincères souhaits!
    fleurine67

Laisser un commentaire

Mes mots... |
leidgens |
Une passionnée...à la plume... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | My Brain Write
| "En lisant, en écrivant"
| thedailyprophet